Pour une vraie politique publique du sport en Haute-Garonne !

Pour le Conseil départemental de la Haute-Garonne, quel est l’intérêt de conduire une « politique sportive » ?

Dans un contexte budgétaire contraint, certains font des économies sur les politiques sportives ou culturelles qu’ils jugent accessoires.  Au Conseil départemental de la Haute-Garonne, nous pensons que c’est une erreur. Sans aide publique, la pratique d’une activité sportive deviendra le privilège de ceux qui ont les moyens de se la payer. Le sport véhicule des valeurs de solidarité, de respect, de dépassement de soi. C’est un vecteur d’épanouissement qui doit être soutenu par les pouvoirs publics. Sur ce point, nous déplorons qu’une fois de plus en 2019, le budget du Ministère des Sports baisse… Nous dénonçons la suppression des contrats aidés qui a causé des dommages considérables dans les petits clubs ou encore les velléités de suppression du Ministère des Sports préconisée par le rapport « Comité d’Action Publique 2022 »…

En Haute-Garonne, nous faisons du sport pour tou.te.s et partout notre priorité. Un chiffre : en 2019, nous versons 6 millions d’€ aux clubs amateurs, aux communes et intercommunalités pour soutenir la construction d’équipements.

Que faites-vous pour favoriser la féminisation du sport en Haute-Garonne ?

La féminisation du sport reste un combat, il est de notre responsabilité de le mener. 40% des femmes estiment que leur rythme de vie ne leur permet pas de faire du sport, 48% déclarent qu’elles ne se sentent pas à la hauteur pour être sportive, 37% ont peur du regard des autres. Ces chiffres révèlent la multitude de freins que rencontrent les femmes qui souhaitent pratiquer une activité physique. Seule la transformation de notre société et de ses stéréotypes pourra faire bouger les lignes. Les femmes ont moins de temps libre que les hommes, elles consacrent en moyenne 1h30 en plus que les hommes aux tâches domestiques.  Elles sont les 1e cibles de sexisme et 63% modifient leur comportement par peur des réactions sexistes. 46% estiment que les garçons ont plus de chance de réussite dans les filières sportives que les filles.

Ces idées reçues doivent disparaitre et notre majorité s’y emploie. En janvier, nous avons mis à l’honneur 45 sportives haut-garonnaises qui se sont illustrées en 2018. Ce sont 26 disciplines qui ont été mises en lumière lors des « Trophées des championnes » : boxe, rugby, judo, football, triathlon… Nous menons des campagnes de médiatisation de sportives. Nous soutenons la « Ladies Cup », 1er tournoi de football féminin professionnel de France. Depuis janvier 2018, nous menons une réflexion sur les outils de lutte contre les inégalités et les discriminations dans le milieu sportif.

Votre slogan est « Le sport pour tous, partout ». Pourtant il reste par exemple compliqué pour beaucoup de personnes en situation de handicap de pratiquer un sport…

C’est une réalité. Nous avons la chance en Haute-Garonne d’avoir de nombreuses associations de sport adapté, très dynamiques. Le Département soutient ces structures qui œuvrent chaque jour pour que chaque haut-garonnais puisse bénéficier des mêmes vecteurs d’épanouissement et d’émancipation.  Nous soutenons le comité handisport, nous finançons des manifestations sportives et du matériel spécifique au sport adapté.

Vous financez des équipements sportifs ?

Depuis la signature des contrats de territoire avec l’ensemble des communes et intercommunalités du Département en 2016, nous avons financé près de 1 400 investissements de proximité dont des équipements sportifs comme des gymnases, des piscines, des rampes de skate-board ou encore des boulodromes.

Pourquoi les joueuses et joueurs de certains clubs professionnels ont le logo du Conseil départemental de la Haute-Garonne imprimé sur leurs maillots ?

Nous sommes partenaires de clubs comme le Stade toulousain, le TFC, le Fenix Hand. Mais nous soutenons également les petits clubs, c’est fondamental. Le fait d’habiter dans une commune rurale ne doit pas être un frein pour pratiquer un sport. Les habitants des territoires ruraux sont souvent contraints de faire plusieurs kilomètres pour trouver un club… Pour palier cela, nous soutenons financièrement et matériellement des petits clubs partout en Haute-Garonne ! Nous aidons les comités départementaux, nous finançons des événements sportifs, nous participons au fonctionnement des associations sportives, nous permettons à plus de 600 écoles de sport d’acheter du matériel…

Vous savez qu’aujourd’hui on peut faire du sport derrière son ordinateur ?

Oui ! Nous avons accueilli en septembre l’Arma Cup, une compétition e-sport, de « sport sur internet » pour être plus clair ! Cette manifestation a touché un public de jeunes beaucoup plus sensibilisé aux jeux vidéo et au numérique, c’était une manière de les ouvrir vers une dimension plus sportive.

Un autre exemple de notre engagement en faveur des jeunes est la « Bourse aux jeunes espoirs sportifs ». Chaque année 30 sportifs haut-garonnais de 13 à 25 ans reçoivent une bourse de 1 500€ pour pratiquer leur sport, notamment en parallèle de leurs études. Nous attribuons aussi une Bourse aux ambassadeurs sportifs pour soutenir les sportifs de + de 25 ans pour la pratique d’une discipline individuelle ou handisport.

Le mot de la fin ?

La conduite d’une véritable politique publique du sport est essentielle au vivre ensemble de manière générale dans notre société mais surtout pour notre jeunesse. Oui, le sport est un outil majeur d’émancipation et d’épanouissement, de la rencontre de l’autre, de l’apprentissage du respect d’autrui et du dépassement de soi. Simplement, vive le sport !

Sébastien VINCINI, Conseiller Départemental du Canton de Auterive